Plantes adaptogènes dans la cosmétique, on vous dit tout !

Les Françaises utilisent environ 9 produits dans leur routine beauté quotidienne et il y a en moyenne 20 à 30 ingrédients dans une crème de soin normale. On vous laisse donc faire le calcul du nombre d’ingrédients qu’on s’étale sur le visage tous les jours quand on ne fait pas trop attention à la composition de nos produits. 

Mais, la cosmétique clean a débarqué, ! ALLELUIA ! On va enfin arrêter de se tartiner de perturbateurs endocriniens ! (Pas sûr, encore faut-il savoir s’y retrouver !) 

La cosmétique clean, en théorie, c’est l’utilisation de peu d’ingrédients, choisis pour leur efficacité et l’absence d’ingrédients nocifs pour notre peau, notre santé et l’environnement. 

En pratique, selon les marques, on y trouve des cosmétiques bios, naturels, vegans, cruelty-free etc. Chaque marque a son propre standard, pour certains cela veut dire moins d’ingrédients aux effets indésirables, pour d’autres seulement pas d’ingrédients interdits, chacun choisit ce qu’il met sous le terme “clean”, vous l’aurez compris le concept est flou ! Difficile de savoir ce qui est efficace…

Grandes gagnantes du ratio efficacité / naturelles, les plantes adaptogènes: mines d’or de principes actifs naturels et de plus en plus intégrées à nos routines beauté.

Mais les plantes adaptogènes qu’est-ce que c’est ?

Le concept

Dans les années 1960 le scientifique russe N. Lazarev étudie les plantes adaptogènes et elles sont alors utilisées pour augmenter les capacités physiques et mentales des astronautes pendant la conquête spatiale. Le Dr. I. Brekham reprend ses travaux et définit le concept de plantes adaptogènes comme “une substance qui accroît de manière générale et sans effet secondaire ni effet d’accoutumance la résistance de l’organisme aux divers stress qui l’atteignent”. 

Les plantes adaptogènes ont souvent dû évoluer dans des climats hostiles et s’adapter pour survivre avec très peu d’eau, parfois beaucoup de vent et des températures extrêmes. Ces plantes étaient pourtant utilisées depuis des milliers d’années dans les médecines traditionnelles indiennes, chinoises et amérindiennes.

Comment ça marche ?

On les appelle adaptogènes car elles s’adaptent au besoin de notre organisme et l’aide à s’adapter à l’environnement (parfois agressif) dans lequel on vit. C’est à dire qu’elles ont une action “non-spécifique”, elles exercent leurs bienfaits dès lors qu’elles détectent une faiblesse à réguler (oui elles ont des super-pouvoirs !). Ces plantes permettent donc au corps de retrouver son équilibre (un petit coup de pouce ça ne fait jamais de mal surtout quand il est naturel). Toutes les plantes adaptogènes agissent par différents mécanismes mais leur point commun est d’aider notre système nerveux à s’autoréguler. 

Concrètement, lorsque notre organisme doit faire face à une situation stressante ou à un danger, le corps libère du cortisol. Libérée en trop grande quantité, cette hormone peut provoquer des douleurs musculaires, troubles du sommeil, maux de tête et ainsi de suite. Les plantes adaptogènes permettent de réguler la sécrétion de cortisol lorsque l’organisme en a besoin, elles savent autant booster l’organisme qu’apporter de la relaxation et apaiser le stress.

 

Les catégories de plantes et leurs bienfaits

Chaque plante a ses bienfaits souvent nombreux, on peut les diviser en plusieurs catégories.

Les baies

  • L’amla, aussi appelée groseille indienne est utile pour lutter contre la perte des cheveux, riche en vitamine C elle améliore l’éclat de la peau et des cheveux.  
  • Les baies de goji donnent de l’éclat au teint et améliorent l’élasticité de la peau.
  • Les baies de schisandra agissent contre le photovieillissement de la peau et ont une action antioxydante.

Les racines

  • L’ashwagandha (ou ginseng indien) fait partie des super stars des plantes adaptogènes: des propriétés reconstituantes, anti-inflammatoires, tonifiantes et régénérantes pour la peau mais aussi un effet relaxant contre l’anxiété, le stress et les troubles du sommeil.
  • La rhodiola (ou racine d’or) améliore les capacités intellectuelles, favorise la concentration et permet une meilleure récupération suite à un effort sportif; en beauté elle a des propriétés anti-âge et anti-rides.
  • La maca (ou ginseng andin) apporte du tonus, permet de réguler l’équilibre hormonal chez la femme mais permet aussi de combattre la fatigue
  • Le ginseng a une action revitalisante et anti-stress, il apporte du tonus et boost notamment la repousse des cheveux. 

Les champignons

  • Le champignon reishi (ou champignon d’immortalité) fait également partie des super stars des plantes adaptogènes en cosmétique, il aide à lutter contre le vieillissement, limite la fatigue chronique, a un effet anti-âge, anti-oxydant et ultra hydratant. 
  • Le champignon shiitaké aide à tonifier l'organisme, stimuler les défenses naturelles et renforcer la résistance du corps face au stress.

Les herbacées

  • L’aloe vera stimule le système immunitaire et protège des infections mais a aussi un effet tenseur sur la peau et la régénère en cas de brûlure. 
  • Le basilic sacré (aussi appelé tulsi), permet de limiter les dégâts du stress oxydatif sur l’organisme et améliore l’humeur

 

Leur introduction dans les routines beauté

Chez nous

Les plantes adaptogènes s’intègrent dans les routines beauté holistiques sous forme de poudres, d’infusions ou de compléments alimentaires. C’est l’actrice Gwyneth Paltrow qui a converti Hollywood, aidée par l’envie grandissante du public de faire un peu plus attention à son corps et aux produits qu’il ingère.

Les débuts en Asie

Même si c’est dans les années 1960 que le concept de plante adaptogène est théorisé, ces plantes sont utilisées depuis des milliers d’années dans les médecines traditionnelles en Asie. Les Coréens notamment font des cures de ginseng rouge depuis des dizaines d’années. En effet, le ginseng “rouge” est le plus réputé et supposément celui contenant le plus de principes actifs. 

L’Europe s’est beaucoup inspirée en termes de routine beauté de l’Asie et de la Corée du Sud notamment. En effet, les Coréen(e)s étaient les précurseurs du layering: fait d’appliquer plusieurs soins superposés sur le visage et de l’utilisation d’une bb crème dans leur routine beauté. Dans les années 1990 la culture coréenne a commencé à beaucoup s’exporter, c’est la vague Hallyu, la musique K-pop ou Korean Pop s’exporte ainsi que le cinéma. La beauté a donc suivi quelques années plus tard. 

Comments (0)

Laisser un commentaire